Skip to main content

Délégation Sud-Est – Samedi 5 Octobre 2019 - Sortie dans le Verdon

 

Bon, faudrait pas que ça devienne une habitude !!! Déjà en Auvergne nous avions été momentanément bloqués par le Trail du Sancy Mont-Dore (on a failli en rater la truffade, vous vous rendez compte !!!). Et là, rebelote, notre programme perturbé par le Triathlon Natureman du Verdon !!! Une route temporairement coupée en milieu de journée, sans annonce préalable, nous a contraints à un choix cornélien : impasse sur la visite du Musée de la Faïence à Moustiers ou renoncement à emprunter la route des crètes et accéder à notre restaurant !!! La mort dans l’âme, nous avons donc dû sacrifier – je vous le donne en Mille - …notre intermède culturel !

Tout avait bien commencé avec un rassemblement de 11 autos chez nos amis GO Yves et Marie-Françoise, qui nous avaient en plus préparé un petit-déjeuner juste royal, récompensant les participants qui s’étaient pour certains levés (très) tôt pour rallier Draguignan vers 8h. Saluons d’ailleurs la présence de nos fidèles membres catalans, Cyrille, Franck et leurs épouses, qui n’hésitent pas à « faire des bornes » pour rallier chaque sortie et nous enchanter avec la sonorité « délicate » de leurs 911 « outlaws ». Nous avons accueilli également à cette occasion, et avec grand plaisir, 3 nouveaux membres de la délégation Sud Est et un « invité découverte », vite intégrés par les « anciens ».

Après le traditionnel briefing, les Flat6 s’ébrouent pour s’engager sur ces belles routes de l’arrière-pays Varois. Temps radieux, température douce, début de couleurs d’automne et de magnifiques paysages incluant petits villages et superbes échappées sur la retenue d’eau du Verdon. Nous profitons d’ailleurs d’un arrêt à un belvédère pour faire une photo de nos French Ladies…du South-East ! Sur ces routes bien sinueuses, le rythme est tantôt soutenu, tantôt carrément « promeneur du Dimanche » … au gré des camping-cars qui semblent allergiques au dépassement par nos Flat 6 !!!

Sur le côté « partageons la route », alors parlons-en ! Nous on veut bien…mais ce sont les autres qui ne veulent pas ! Ne nous parlez surtout pas de ces camping-cars qui semblaient s’être donné le mot pour des opérations escargot…en mode coquille/gilet jaune ! Mais ils ne sont même pas arrivés à gâcher notre bonne humeur tellement les paysages sont ici époustouflants.

La route des crètes permet à chaque épingle d’admirer (plus ou moins, selon la vitesse de passage…j’ai les noms !) des vues vertigineuses sur la partie la plus spectaculaire des célèbres Gorges du Verdon.

Et que dire de la vue incroyable depuis la terrasse de notre restaurant (privatisé pour l’occasion s’il vous plait). Ce Chalet de la Maline en tant que refuge du Club Alpin Français, est plus habitué à voir du randonneur et du grimpeur que du limeur de bitume ! Nous y avons néanmoins été accueillis avec beaucoup de gentillesse et un repas excellemment cuisiné.

Presque difficile de s’arracher alors de cette belle terrasse ensoleillée pour reprendre la route (pff, quelle vie !)

A peine quelques kilomètres parcourus, qu’une « mauvaise rencontre » allait perturber quelque peu la sérénité de cette après-midi. Nos « petits nouveaux » dans leur superbe Carrera 3.2 Targa se mettaient à entendre un cliquetis surprenant. Et découvrent en s’arrêtant une belle plaque métallique, avec son boulon de fixation traitreusement fiché dans leur pneu !!! Ils ont rapidement compris qu’il ne s’agissait point d’un bizutage quand tout le monde s’est affairé autour d’eux. Evidemment, un samedi après-midi, au doux pays des 35h, pas moyen de trouver une station qui mérite encore le nom de service, et encore moins un garage ouvert !

Fort heureusement, notre GO du jour, Yves, est super prévoyant. Kit de réparation avec mèches, bombe anti-crevaison et gonfleur de compet’. Pour François, ancien rallyman, cette réparation est un jeu d’enfant. Et quand il faut forcer un peu c’est l’un de nos « fluets » Thierry qui s’y colle !

Notre équipage doit alors écourter les adieux et se mettre en route rapidement pour permettre à la bombe anti-crevaison de jouer son rôle et espérer rallier leur garage à Aix en Provence. Ils seront accompagnés de 2 « escorteurs », votre serviteur et notre « Titi national » … au cas où, mais tout ça tiendra sans problème et leur retour se fera sans encombre. Ils n’auront pas attendu bien longtemps (mais s’en seraient bien passés !) pour découvrir la fameuse solidarité des Porschistes Classic !

Donc après le départ des 3 autos pour un Castellane-Aix direct sans escale, les 911 restantes (8) en pleine forme continuent l’itinéraire prévu sur une superbe route moins escarpée mais tout aussi plaisante pour nos moteurs arrières passant près du chateau de Trigance, de Comps pour arriver au village le plus haut du Var : Bargème.

Nous visitons ce petit village, sa chapelle romane parfaitement rénovée, les ruines du chateau encore très imposant Le tout avec une vue à 360° tellement ce village est construit en hauteur sur son éperon rocheux

En repartant, une route remarquable nous attendait. En effet, elle traverse le camp militaire de Canjuers, très large, composée de grandes courbes. Et pas un chat, ni un camping-car, un vrai régal pour expérimenter l’effet « sac à dos » des 911 (Merci à nos militaires !)

Puis le col du Bel Homme nous procure, à 900m d’altitude, une vue de la mer, à 30 km de là, tout à fait surprenante.

Encore quelques virages avant de revenir pour un bon gouter à notre point de départ

Mais on ne va pas finir comme ça, quand même !!!!

Donc, d’un commun désaccord, nous partons acheter des Pizzas, sortons quelques bouteilles ... d’eau pour un vrai réconfort avant de nous quitter et reprendre chacun sa route et ranger sa 911 dans son garage dans l’attente de sa prochaine sortie

 

Patrick & Yves

Suivre Porsche Club 911 Classic France